Ayo, J'Adore ! Allégorie d'un quotidien mauricien by Poupette des Îles, en vadrouille et en toute liberté...

LES DEMOISELLES DE MAURICE...

Ayo, ces Demoiselles sont exceptionnelles. De lignée bretonne, elles sont dans leur bain ici, à Maurice. Celles-ci n'ont pas encore atteint leur majorité ou maturité, mais elles sont déjà bien en chair ! Et n'ont pas à rougir de leur jeunesse...
Ces demoiselles de Maurice (c'est leur nom) doivent leur destin hors du commun à un homme qui ne l'est pas moins : Jean-Michel Beck ! Après une carrière au CV bien rempli, Jean-Michel prend le pari de faire partager sa passion pour les huîtres, convaincu de pouvoir cultiver à Maurice ces Demoiselles au pedigree français dont la renommée traverse les océans. 3 ans de recherche, d'aléas, démarches administratives et voilà ses protégées fraîchement sorties de leur barachois !  
Petite visite dans leur repaire, avant qu'elles ne deviennent les stars de nos dîners dans tout Maurice !
Au bord d'un bras d'eau qui mène à la nursery, en pleine nature, les Demoiselles ont trouvé leur berceau. Après une ponte chez un des meilleurs écloseurs bretons, où le milieu aquatique du barachois mauricien a été reproduit, les huîtres arrivent à Maurice sous forme de naissains.
A l'abri du soleil, les petites d'une taille d'un millimètre sont plongées dans de grands bacs (avec une eau identique à celle de Bretagne pour l'éclosion) où leur croissance est suivie à la loupe et de très près !!! Aucun stress et pas de problème d'acclimatation : le process ex nihilo est unique au monde à tel point que Thalassa se propose de venir faire un reportage.
Grâce à un phytoplancton spécialement adapté à elle avec 5 souches isolées, la jeune demoiselle va se nourrir et grandir. Dès 2 mm, la coquetterie féminine commence à s'affirmer et l'on aperçoit la dentelle de la coquille en formation. Douchée et nettoyée tous les jours, La Demoiselle de Maurice est choyée !
Lorsqu'elle atteint une taille de 3 ou 4 mm, l’huître part au barachois. La Demoiselle s'installe alors dans des casiers aux mailles de filet étudiées pour éviter les intrus! Mais on est jamais à l'abri de mauvaises fréquentations comme de petites moules ou crabes gourmands accrochés à la coquille. Les casiers sont donc relevés tous les jours et les huîtres brossées une par une...
Après avoir grandi dans le barachois, la Demoiselle s'offrira une petite plongée de quelques mois dans le lagon où elle va grossir. Puis retour à la Case...du Pêcheur pour un dernier affinage.
Voluptueuse à terme et plantureuse, l’huître dont la taille équivaut à une N°4 aura un poids de chair d'une N°3 !
Mais le plus extraordinaire est son goût. Salé, iodé avec une note doucereuse de noisette. La Demoiselle de Maurice est une huître mauricienne de la taille d'une creuse de Bretagne avec un goût de l'Aber Benoit ou d'une plate Belon. 


La Demoiselle de Maurice
Ayo, Je l'Aime, Je l'Adore !
Pour la découvrir, la déguster c'est à la Case du Pêcheur.
Coastal Road, Bambous Virieux, Grand Port.
Tel 634 56 75
Vente directe : akwacirne@akwacirne.mu


6 commentaires:

  1. Bonjour seront elles disponible dans le nord à Grand-Baie svp ? (i.e Ou pouvons nous les déguster ;-)) Merci d avance !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Al Robbi, les huitres peuvent être dégustées à la case du pecheur comme je l'ai indiqué à la fin du post.
      Il n'y a pas de point de vente dans le Nord mais vous pouvez envoyer un mail à akwacirne@akwacirne.mu pour un achat en direct et une livraison peut s'organiser.
      A bientôt et bonne dégustation
      Poupette

      Supprimer
  2. Super article, merci poupette!!! Mon beau-père Breton va être super content de l'essayer !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Yovanna. N'hésitez pas à revenir nous dire s'il a apprécié !
      A bientôt

      Supprimer
  3. Je suis plutôt amateur de la fine de claire n°3 du bassin d'Arcachon,mais je suis en manque!!!LOL Je pense que je vais me laisser tenter par la petite "bretonne"de Maurice.A bientôt.

    RépondreSupprimer
  4. Bonsoir Jean Jacques,
    Je ne peux que vous inciter à vous laisser tenter par la petite Bretonne !
    A Bientôt.
    Poupette

    RépondreSupprimer