Ayo, J'Adore ! Allégorie d'un quotidien mauricien by Poupette des Îles, en vadrouille et en toute liberté...

LES VOILES DU PATRIMOINE

Promouvoir l'art mauricien, l'expression culturelle de notre pays. Les faire découvrir et les faire partager.  Après un Port Louis by Light qui a enflammé nos cœurs, nos esprits, (et dont on ne mesure peut être pas encore assez l'extraordinaire événement qu'il fut),  un alizé artistique souffle dans le Nord. A l’initiative de la MPTA, soutenue par le groupe hôtelier Beachcomber et sous la houlette de l’œil averti voire aiguisé d'Hélène de Senneville, se dévoile dès le 29 décembre l'exposition les Voiles du Patrimoine dans sa galerie éponyme. Quel plus beau symbole en effet que nos pirogues mauriciennes pour inaugurer cette exposition qui devrait se perpétuer dans les années suivantes sous d'autres thèmes aussi évocateurs. 

video

Ils sont 18 à s'être emparé du thème des pirogues. A se l'avoir accaparé pour exprimer leur fibre et leur veine d'artistes, photographes, peintres ou sculpteurs. Tous ont largué leurs voiles créatrices et laisser voguer leur imagination ! Certains ont vu les choses en grand et on peint sur place comme Jocelyn Thomasse et sa toile XXL à l'encre de Chine. D'autres ont choisi d'étonner dans un exercice épuré qu'on leur connait peu tel Evan Sohun. Des jeux de perspectives sur matière comme Soizick Martin et sa peinture sur inox, en surimpression tel Hubert Mary. De l'abstrait pour Mariko, de la matière pour Françoise Hardy et Fabien de Spéville... En avant-première pour My Sweet Mauritius, voici quelques unes des œuvres exposées... N'hésitez pas à prendre le large de vos campements ou hôtels pour venir à cette exposition le temps d'une petite virée culturelle ! Ayo J'Adore !

Les Voiles du Patrimoine 
du 29 décembre au 30 janvier 2016
Galerie Hélène de Senneville.
Royal Road - Pointe aux Canonniers.
Tel +230 263 7426

Soizick Martin
Soizick Martin
Françoise Hardy
Fabien de Spéville
Dominique Espitalier Noël
Mariko
Evan Sohun

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire