Ayo, J'Adore ! Allégorie d'un quotidien mauricien by Poupette des Îles, en vadrouille et en toute liberté...

LE MIEL BIO DE SEBASTIEN

Ayo, voilà un nectar pour lequel je peux me faire mielleuse à souhait !!! Je l'Adore coulant, ambré, savoureux, goûteux...Et c'est en butinant quelques confidences que je suis arrivée jusqu'à lui. En plein milieu du chassé de Yémen, les ruches de Sébastien se camouflent dans une végétation sauvage, aride en certaines saisons où se concocte son Miel Bio.
Entre campêches (variété d'acacia), poivriers rose (baie rose) et mille fleursles abeilles règnent sur un territoire de nectars. Récoltant tous les jours, dès que le printemps pointe son nez, de quoi produire l'élixir mythique, qu'une goutte suffisait pour apaiser les dieux. Et c'est en apiculteur passionné, que Sébastien veille sur une armée de butineuses, gardiennes et nurses...
Toutes les semaines, il vient leur rendre visite, préparant sa rencontre comme son père lui a appris. Avant d'enfiler veste et chapeau de protection, Sébastien allume son enfumoir qui lui permet d'ouvrir ses ruches en éloignant les gardiennes de l'entrée. Les ruches en bois bio, posées sur pilotis pour échapper aux prédateurs, peuvent s'empiler sur deux ou trois étages avec un couvin en bas et les étages supérieurs dédiés au miel.
Ordre, discipline et hiérarchie, la ruche est réglée comme une industrie. Chacune son rôle et sans crêpage de chignons de filles ! La reine pond jusqu'à 2000 œufs par jour après avoir fait son vol nuptial où elle aura été fécondée par le faux bourdon. A la naissance, les nurses veillent sur les petites abeilles. Les gardiennes défendent la ruche et n'hésiteront pas à piquer l'intrus ! Les butineuses virevoltent dans un rayon de 3 km pour ramener dans leur jabot le précieux nectar. 
Les ouvrières s'activent alors à placer le nectar dans les alvéoles des cadres, ne cessant de battre des ailes ardemment afin de procéder à l'évaporation de l'eau. Lorsque l'alvéole est remplie, une opercule de cire est placée mettant le miel à l'abri de toute intrusion ! 
Il est temps alors pour Sébastien de recueillir le fruit du labeur de ses abeilles... Chaque cadre est brossé délicatement pour retirer l'opercule de cire et placé ensuite dans la centrifugeuse. Le nectar s'écoule tranquillement, puis on le laisse reposer afin de procéder à l'écumage des particules remontées à la surface. Au final, le nectar ambré coulant et savoureux est prêt à être dégusté !
Les récoltes se font au printemps et en été, de septembre à avril, permettant à Sébastien de produire près de 1500 pots. Dès la semaine prochaine, un miel campêche/eucalyptus apparaîtra dans certains rayons triés sur le volet. 
Une fois que vous l'aurez goûté, promesse de Poupette,  vous serez comme des abeilles autour d'un pot de miel! 

LE MIEL BIO DE SÉBASTIEN, AYO J'AIME J'ADORE !
En vente à La Bovida, La Vie Claire, Chez Daniel à Tamarin
Ou en direct auprès de Sébastien : 5254 37 29

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire